A propos

Portrait Pauline Kertudo

Le plus grand bien que nous faisons aux autres hommes n’est pas de leur communiquer notre richesse, mais de leur révéler la leur

Louis Lavelle

Biographie Pauline Kertudo

Coach certifiée (RNCP) et Sociologue praticienne, je suis empêcheuse de tourner en rond. Je vous accompagne à lever le voile sur votre singularité. Pour pouvoir choisir une vie qui vous ressemble pleinement et/ou construire des projets qui font sens pour vous. Des projets uniques. Singuliers.

Mes domaines d’expertise ? Parcours de vie et identité ; tournants professionnels et tournants de vie ; déconstruction des normes et représentations ; intelligence collective

Ce que mon accompagnement vous apporte ? Un espace-temps rien que pour vous, libre et sans censure pour : renouer avec l’étincelle qui vous fait vibrer ; mettre des mots sur votre singularité ; clarifier vos envies en termes de projet(s) de vie (pro et perso) ; vous sentir en sécurité pour passer à l’action

Avec quoi vous repartez ? Le sentiment de vous être (re)trouvé(e) ; des idées claires ; la confiance en vous et vos projets ; l’envie d’oser ; des actions concrètes, 100% à votre image et respectueuses de votre rythme

Pauline Kertudo

Interview Pauline Kertudo

Qu’est-ce qui t’a amenée au coaching ?

C’est la somme de mes expériences professionnelles successives (en tant que sociologue-consultante, puis responsable de la modernisation du service aux usagers dans un établissement public, et enfin manager de projets de formation), d’une activité d’accompagnement auprès d’un public étudiant sous forme de guidance (accompagnement sur le contenu de leurs travaux mais aussi plus globalement sur des questions de vie), et d’un coaching personnel. Je me suis fait coacher il y a 4 ans, et j’ai commencé, à partir de là, à m’intéresser aux outils utilisés pour faire travailler les personnes qui se faisaient coacher.

Qu’est-ce qui t’anime dans ton activité ?

Ce qui m’anime le plus, ce sont les déclics. Ce qui est intéressant à un moment donné dans le coaching, c’est de sentir que quelque chose se passe pour la personne au fur et à mesure de la maturation de sa réflexion… A force de poser des questions, de laisser la place à certains silences. Ces moments-là sont hyper précieux. La personne prend conscience de quelque chose… ou alors a une idée d’une action qu’elle voudrait mettre en place par rapport à la situation qui la bloque, la freine. Et à ce moment-là, quelque chose s’éclaire. Un champ des possibles apparaît. C’est une façon de voir la réalité qui change, venant ouvrir des perspectives qui n’avaient pas été perçues jusqu’alors.

C’est ça que je trouve bien : cette prise de conscience, avec derrière un passage à l’action. Parce que dès qu’on a pris conscience de quelque chose et qu’on est convaincu(e) qu’il faut changer cette chose-là, le passage à l’action va davantage de soi. Sans toutes les difficultés ou les contraintes qu’on avait pu s’imaginer avant.

Et enfin, dernière question, quelles sont tes valeurs ?

Ma première valeur, c’est l’authenticité. C’est-à-dire, tout simplement, ne pas changer qui on est, à aucun moment que ce soit. J’aime bien l’idée de ne pas trahir ce qu’on est et de pouvoir s’exprimer de la manière la plus naturelle possible. C’est ça que j’essaie d’instaurer avec mes coaché(e)s. Cette idée de bienveillance et d’absence de censure dans cet espace d’accompagnement. On se censure suffisamment ailleurs, avec tout le poids des contraintes, des normes. Cette pression sociale. Il y a des choses qu’on ne dit pas aussi naturellement à des ami(e)s, des collègues, parce qu’on ne s’y sent pas forcément autorisé(e). Ce que je veux vraiment instaurer dans mes séances, c’est l’authenticité. Venir avec tout ce que l’on est. Peu importe s’il y a de la mauvaise humeur parfois, de l’agacement. C’est bienvenu aussi.

La deuxième valeur, c’est celle d’expérimentation : tester, essayer. Je le fais pour moi, dans ma pratique. Et j’aime bien aussi que la séance de coaching puisse être pour la personne un laboratoire d’expérimentation, où elle va creuser des pistes, aller vers ici ou là, en fonction de ce qu’elle veut explorer. Faire un petit pas vers la surprise, l’inattendu. Et puis, elle peut abandonner des pistes. Ce n’est pas fermé. Si elle ne retient pas quelque chose, ce n’est pas grave. Il y a un côté ludique : la personne accompagnée s’amuse en s’autorisant à tester. C’est en osant essayer qu’on reprend confiance et qu’on fait un premier pas vers la connaissance de soi et l’épanouissement.

Mes engagements

Ce que l’on dit de moi : A l’écoute, fine, clairvoyante.

Forcefemmes

Bénévole chez Force Femmes, j’accompagne les femmes de plus de 45 ans sans emploi dans leurs démarches de retour à l’emploi ou de création d’entreprise

FORS

Membre du Conseil d’administration de la Fondation pour la Recherche Sociale