Isabelle, astrothérapeute-recycleuse

Quand on se sent en adéquation dedans, on a le pouvoir d’occuper toutes les places qu’on veut 

Si j’avais rencontré Isabelle lors d’une soirée entre amis, je l’aurais sans doute imaginée architecte d’intérieur. Une femme de goût. A la fois rigoureuse, précise et créative. Une fonceuse sachant où elle va. Mais qui n’oublie pas de faire des détours par des chemins de traverse. Une sérieuse originale, en somme.

Isabelle rayonne. Inspire confiance. Voilà ce qui se dégage d’elle au premier abord. On aurait envie de lui confier les clés de notre maison pour qu’elle puisse y mettre sa touche. Nous guider dans son aménagement. Nous aider à imaginer un intérieur douillet, confortable. A la fois cozy et sécure. D’ailleurs, est-ce un hasard ? Son prénom, dérivé d’Elisabeth en hébreu (‘el, isha et beth’), signifie « Dieu protège ma maison ». Et c’est un peu ça ! On a d’emblée ce sentiment qu’Isabelle a un pouvoir protecteur. Le don de chasser les mauvais esprits, éloigner les fantômes, ramener la paix et la sérénité dans un lieu quelque peu chahuté. Et ce n’est pas seulement grâce à la sauge qui pousse dans son jardin.

Finalement, mon instinct ne m’aurait guère trompée. Certes, Isabelle n’est pas architecte d’intérieur. N’empêche, elle a un sens inné des espaces, physiques comme symboliques. Cette nomade qui a déménagé 15 fois ! Très vite, elle identifie ce qui vous encombre, occupe trop de place. Et ce qui, à l’inverse, bien planqué au-dessus d’une armoire normande, gagnerait à être dépoussiéré pour trôner au milieu de votre salon.

Elle fait appel aux astres pour faire la lumière sur votre intérieur. Ce qui est de plus précieux en vous. Mobilise la psychogénéalogie pour explorer vos habitations antérieures : votre structure familiale, les filiations, les ruptures de lien…. Autant d’héritages inconscients qui vous agissent et parfois vous enferment.

C’est ainsi qu’elle commence à débroussailler votre terrain. Défricher. Pour vous amener à faire le tri dans ce que vous lui avez spontanément apporté « en vrac », en mode vide-greniers : les pensées qui vous traversent, les émotions qui vous bousculent, les blocages qui vous figent.

Grâce à son accompagnement, vous mettez progressivement de l’ordre entre les modes de fonctionnement qui vous sont propres et ceux que vous répétez malgré vous. Vous prenez conscience de ces schémas répétitifs. Stigmates d’une histoire ou d’une mémoire, d’un trauma qui vous appartient ou pas. Et dans tous les cas, qui ne vous définit pas. Vous vous libérez peu à peu de ce poids, pour vous reprogrammer autrement. Jusqu’à vous sentir plus léger(ère). Capable de vous mouvoir avec fluidité. Vous vous  rapprochez de vous-même et de vos potentiels. Ce qu’Isabelle nomme « l’appel du Dharma ».

La tête dans les étoiles et les constellations, oui. Mais les pieds bien ancrés dans le sol. Le concret. Loin des clichés de Madame Irma avec sa boule de cristal, Isabelle est une cartésienne. L’interprétation astrologique, elle la met au service de votre réalité quotidienne, concrète. La vulgarise. « Et ça n’a rien de vulgaire ! ».

Dès que vous passez la porte de son cabinet (installé à son domicile, havre de verdure et de paix), son scanner intérieur se met en marche pour trouver la clé. Votre fil conducteur. Ses compétences en astrologie et en hypnose, son expertise des outils de libération émotionnelle, ses connaissances en histoire, littérature et cinéma, sa propre expérience de vie… tout chez elle se met en branle pour vous faire percevoir et « savourer votre unique »  ̶  sa précieuse Baseline. Dans l’instant présent de la séance ou de l’atelier. Ou plus exactement de l’échange. Vrai et authentique.

Isabelle se présente un peu comme une cheffe dans son laboratoire culinaire, disposant de nombreux ustensiles dans l’arrière-cuisine. Le secret de sa réussite ? Elle ne vous laisse pas à la porte pendant qu’elle prépare le repas. Bien au contraire ! Elle part de vos ingrédients. Ceux que vous aviez dans votre frigo. Et vous invite à ses côtés aux fourneaux. Pédagogue, elle vous explique ses recettes, sa façon de mélanger les aliments. Vous laissant choisir l’outil qui vous correspond le mieux pour mettre la main à la pâte : le grand couteau, le petit canif, la râpe… A votre guise. Et, sans vous en apercevoir, vous voilà embarqué(e) à cuisiner avec elle. Nul doute que vous serez capable de reproduire plus tard, chez vous mais également n’importe où ailleurs, le plat concocté ensemble.

Rien d’étonnant finalement à ce qu’Isabelle, fille de traiteurs, continue aujourd’hui à nourrir les gens. Sauf que désormais, elle le fait à sa façon. Symboliquement. Pas question de vendre. Et ne lui parlez pas de client(e)s ! Pour elle, il s’agit d’abord de rencontres, avec des hommes et des femmes dont certain(e)s deviendront, au fil du temps, des ami(e)s. Isabelle travaille en effet depuis l’espace du cœur. Avec une douceur et une bienveillance rares. Et elle n’a pas peur de se laisser toucher, émouvoir par le spectacle de vos nœuds qui se dénouent devant ses yeux.

Si Isabelle sait si bien remettre de l’ordre dans votre petit bazar intérieur, c’est qu’elle a d’abord dû faire ce travail pour elle-même. Mais sans jeter le bébé avec l’eau du bain. « Car quand je jette, je me jette avec ». Isabelle a donc appris à réaménager son héritage familial. Le détricoter pour le retisser à sa manière. En économie circulaire ! Zéro déchet. Faisant écho à cette fameuse maxime de Lavoisier « Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ».

C’est l’une de ses forces : Isabelle a expérimenté pour vous. Elle est le témoignage vivant que c’est possible. De passer de Directrice administrative et financière en entreprise à astrothérapeute. De changer de condition. De transformer des situations enkystées en enseignements. De faire de ce qui a été semé (par ses ancêtres, la vie, dans d’autres temps…) un joyau. D’accueillir ce qui est.

Isabelle est l’incarnation de la nomade insolente, au sens noble du terme. « L’insolence, (…) cette ambition, cette envie et ce désir de se dé-placer, de s’offrir une place tout autre, quitte à créer soi-même celle qui nous convient, nous traduit, nous exprime »[1]. Enfin, une place ? Plutôt des places ! Car hors de question de se restreindre ou se figer : « Quand on se sent en adéquation dedans, on a le pouvoir d’occuper toutes les places qu’on veut ».

Alors, prêt(e) à ce qu’Isabelle vous aide à faire vos cartons pour garder votre essentiel tout en recyclant votre « superflu » (super-flux) ?


[1] Marin C., 2022, Etre à sa place, Editions de l’Observatoire.

Ça se passe où ? Lorient & alentours

Pour contacter Isabelle : 06.63.97.78.24

A propos de l’auteur

Pauline Kertudo, coach certifiée & sociologue praticienne au service des femmes et des projets d’innovation sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.